Close

Not a member yet? Register now and get started.

lock and key

Sign in to your account.

Account Login

Mot de passe oublié ?

Ils en parlent : Le Dauphiné (2 août 2013)

2 septembre 2013 Actualités
Ils en parlent : Le Dauphiné (2 août 2013)
 

4D View Solutions se rapproche du géant japonais Canon

Richard Broadbridge est certes « un peu déçu » de ne pas avoir pu échanger avec François Hollande en personne, lors de la visite présidentielle au salon “Innovons ensemble” qui s’est tenu début juin au Japon.

Néanmoins, le dirigeant de 4D View Solutions est revenu satisfait d’avoir renforcé les liens de son entreprise non seulement avec leur partenaire japonais historique Crescent, mais, à travers eux, avec de nouveaux prospects.

En effet, grâce à cette association avec la société de production audiovisuelle basée à Tokyo, la PME française spécialiste des systèmes multi-caméras synchronisés haute performance a pu se rapprocher du géant du numérique Canon.

« Sans un partenaire local, il nous serait impossible de prospecter sur le marché japonais »

Canon travaille notamment sur la “réalité mixte”, à savoir l’intégration de données virtuelles sur une représentation du monde réel. C’est donc en vue d’obtenir « des personnages photo-réalistes avec de vrais jeux d’acteurs » que la société japonaise veut effectuer des tournages dans les studios de Crescent, et ainsi utiliser la technologie développée par 4D View Solutions.

Richard Broadbridge témoigne avec un petit accent américain. Et pour cause, il est parti de Boston pour la France il y a douze ans, avant de créer en 2007 la PME 4D View Solutions, spin-off de l’Inria Rhône-Alpes à Montbonnot.

Leur marché principal est celui de la « recherche scientifique, qu’elle soit américaine, française, allemande, anglaise ou encore asiatique ». Cette innovation de reconstruction 4D photo-réaliste, présentée comme unique au monde, est employée « pour étudier les déformations du corps humain en mouvement ».

Mais 4D View Solutions s’adresse également à l’industrie mondiale du cinéma et de la télévision. Et le partenariat avec Crescent leur est « indispensable pour prospecter sur le marché japonais, qui a une culture difficile d’accès pour les étrangers » : peu de contrats écrits, une relation sur le long terme et des codes de conversation bien précis, « nous avons donc tout intérêt à travailler en binôme avec une entreprise locale ».

Le Japon, explique Richard Broadbridge, est un pays « très technophile », leader du développement de ces technologies audiovisuelles innovantes. C’est pourquoi l’entreprise 4D View Solutions se doit d’être « très réactive par rapport aux retours de Crescent et aux besoins de leurs clients ».

Six ans de relations professionnelles étroites avec Crescent ont permis à Richard Broadbridge de rencontrer cinq prospects lors de son voyage au Japon, ouvrant ainsi la porte à 4D View Solutions à des projets de tournages de films et d’une publicité pour une boisson.

 

Voir l’article sur ledauphine.com